Le prix d’investissement de 100 000 $ : Entrepreneurs des communautés noires

Nous annonçons pour la toute première fois un prix d’investissement de 100 000 $ dédié uniquement aux entrepreneurs et fondateurs issus des communautés noires ! Nous nous associons à FACE, Groupe 3737 and Rep Matters afin de réunir une équipe incroyable d’investisseurs providentiels pour récompenser une startup dirigée par un entrepreneur noir d’un investissement de 100 000 $. La startup gagnante remportera un investissement considérable et bénéficiera de l’accès à un réseau exceptionnel d’investisseurs.

Toutes les startups dirigées par un entrepreneur issu des communautés noires présentes sur place peuvent remporter ce prix, qui s’ajoute au prix d’investissement de 100 000 $ du Best of the Fest et au prix d’investissement de 100 000 $ Femmes en technologie du Startupfest. Cela signifie qu’une fondatrice noire pourrait repartir avec 300 000 $ d’investissement si elle impressionne les juges de nos trois prix d’investissement !

Les critères d’admissibilité

Le prix d’investissement Entrepreneurs des communautés noires de 100 000 $ est disponible pour toutes les startups dirigées par un entrepreneur noir qui participent à la conférence. Pour les besoins de ce prix, nous définissons une startup dirigée par un entrepreneur noir comme une startup dont le membre le plus haut placé de l’équipe de direction est issu des communautés noires.

Il n’y a pas de procédure de candidature, pas de formulaire à remplir et pas de vidéo à soumettre. Tout ce que vous devez faire est de vous inscrire au Startupfest, d’y participer, et de préparer un pitch à présenter à nos illustres juges investisseurs du prix Entrepreneurs des communautés noires.

Le déroulement

Les startups ont jusqu’à la fin de la journée du jeudi 14 juillet (le deuxième jour du Startupfest) pour présenter leur pitch. Les startups peuvent présenter dans la langue de leur choix, mais étant donné que le Sartupfest attire des investisseurs de tout le pays et d’ailleurs, sachez que certains de nos juges ne parlent qu’anglais.

Comment faire son pitch ?

Votre objectif au cours des deux premiers jours de l’événement est donc de convaincre au moins un des juges de présélectionner votre startup :

  • Les juges circuleront dans le Village de tentes et se trouveront à la tente du prix de 100 000 $ pour les entrepreneurs des communautés noires. Assurez-vous de visiter le Village afin de rencontrer autant de juges que possible : après tout, il suffit de convaincre un seul juge pour passer à la prochaine manche !
  • Les juges investisseurs porteront un identifiant de juge investisseur avec une lanière verte pour que vous puissiez les identifier facilement. Évitez de faire des pitchs dans les toilettes, mais sinon, lancez-vous !

Et ensuite ?

Le vendredi 15 juillet (dernier jour du Startupfest), les juges passeront la journée dans le Village de tentes à écouter des pitchs supplémentaires et à convoquer les startups présélectionnées pour des échanges de questions-réponses.

À 16h, les juges investisseurs auront sélectionné la startup gagnante, que nous annoncerons lors de la cérémonie de clôture.

Les détails du prix

Le prix d’investissement de 100 000 $ Entrepreneurs des communautés noires est un investissement provenant d’un maximum de 10 investisseurs providentiels. Nous basons nos conditions initiales sur un billet à ordre convertible (voir le contrat de prêt convertible standard ici). La startup gagnante signera le billet à ordre convertible avec chacun des investisseurs individuellement. Notez que les investisseurs sont prêts à créer une fiducie de vote si et quand une conversion en actions a lieu.

La startup gagnante recevra également un accès gratuit aux services juridiques de Fasken et pourra choisir de s’inscrire au programme ViaFasken pour bénéficier d’un an de soutien juridique.

Vous pensez que ces termes ne devraient pas s’appliquer à vous ? Vous voulez les modifier ? Nous pouvons en discuter. Bien que nous adoptions les accords standards de l’industrie par souci de simplicité, les juges sont disposés à discuter des conditions alternatives proposées par les startups présélectionnées lors de leur réunion du vendredi 15 juillet.

Rencontrez les juges

Melissa Allen

Melissa Allen a commencé sa carrière dans le marketing numérique en effectuant un stage au ministère des Affaires étrangères du Canada à Paris, en France, puis en travaillant avec des entreprises technologiques telles que Torstar Digital et Google, avant de se réorienter vers une carrière primée dans les services financiers chez Desjardins.

Combinant ses passions pour la technologie et la finance, Melissa est devenue une ange investisseur et une associée commanditaire en 2019 et, après avoir vendu son cabinet financier en 2020, a commencé à partager son expertise dans des rôles de conseil et de direction au sein de startups telles que Alo Solutions et Bay Mills avant de rejoindre la League of Innovators en tant que directrice exécutive et LOI Venture en tant qu’associée en capital risque… tout en créant son propre fonds providentiel, Capital M, pour investir dans divers fondateurs canadiens !

Didier Boucard

Didier Boucard est consultant senior en gouvernance de données. Il cumule plus de vingt ans d’expérience en gestion/analyse de projets, œuvrant entre autres chez Goldman Sachs et à Wall Street. Il a également développé des compétences en gestion d’équipe en travaillant sur des logiciels de fonds alternatifs avec la Caisse de Dépôt et Placement du Québec.

Passionné par l’entrepreneuriat, Didier Boucard apporte sa pierre à l’édifice en créant une clinique médicale, un Institut pour professionel.le.s de la santé ainsi qu’une start-up technologique. La foi dans le talent et la bonne volonté des communautés afro-descendantes l’a mené à travailler sans cesse pour améliorer la communication entre les communautés anglophones, francophones et des diasporas antillaises et africaines avec l’ensemble de la société. Cette volonté de rassembler et de faire converser lui a permis de connecter des individus et des organisations travaillant dans plusieurs domaines, dont l’éducation, le droit, les affaires tout comme les professionel.le.s du secteur privé et ceux des milieux associatifs et communautaires.

Frank Baylis

Frank Baylis est actuellement le président exécutif de Baylis Medical Technologies. 

D’octobre 2015 à octobre 2019, il a été député libéral de la circonscription fédérale de Pierrefonds-Dollard. Frank a siégé au comité de l’industrie, au comité des affaires étrangères et au comité de l’éthique et de la vie privée. Il a été le président de l’Association parlementaire Canada-Royaume-Uni et un membre fondateur du Caucus noir. 

Avant d’être élu, Frank Baylis a été le président de Baylis Medical Company de 1989 à 2015. Durant cette période, Baylis Medical est devenue un important développeur et fabricant canadien de dispositifs médicaux. La société a été vendue en 2021 à Boston Scientific pour 1,75 milliard de dollars américains. En 2011, il a remporté avec son partenaire Kris Shah le prix Ernst and Young de l’entrepreneur de l’année – volet sciences de la vie. En 2018, 2019, 2020 et 2021, Baylis Medical a été reconnue comme l’une des sociétés les mieux gérées du Canada. 

En 2004, Frank a lancé un organisme de bienfaisance intitulé For the Children (FTC) dans le but d’améliorer l’accès des enfants à l’éducation, tant au Canada qu’à l’étranger. Cet organisme est aujourd’hui devenu la Fondation Gloria Baylis. 

Il est ingénieur professionnel et titulaire d’un diplôme en génie électrique de l’université de Waterloo.

Maudeleine Myrthil

Mme Myrthil est l’une des 100 femmes entrepreneures sélectionnées par Femmessor dans le cadre de leur campagne « 100 femmes qui changent le monde ». De plus, ses services ont été retenus pour faire partie du panel d’experts dans le cadre des stratégies lancées par le gouvernement fédéral en 2019 pour augmenter le nombre de femmes entrepreneures. Elle est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires pour cadres de l’Université du Québec à Montréal et d’un baccalauréat en gestion de HEC. En tant que directrice de l’entrepreneuriat du Groupe 3737, elle a pour mandat de soutenir et d’outiller les entrepreneurs afin de leur permettre de vivre leur passion tout en générant des revenus à travers leur organisation. Son objectif est d’aider les entreprises et les organisations, notamment celles issues de la diversité, à contribuer au développement économique du Canada et à rayonner sur la scène internationale.

Frantz Saintellemy

Avec plus de 25 ans d’expérience dans le secteur de l’automobile, de l’IdO, des capteurs, des semi-conducteurs et de l’intelligence artificielle, Frantz Saintellemy est un expert internationalement reconnu en technologies de pointe. Entrepreneur, ange investisseur et mentor, il est actuellement président et chef de l’exploitation de LeddarTech, un chef de file dans les technologies logicielles ADAS et AD, fusion et perception pour l’automobile. Il est le 14e chancelier et il préside les séances du Conseil de l’Université de Montréal.

M. Saintellemy est cofondateur et président du conseil d’administration du Groupe 3737, une organisation à but non lucratif qui est un pôle d’innovation entrepreneuriale. G3737 aide les entrepreneurs et les entreprises technologiques à démarrer, à croître et à prospérer, avec l’objectif stratégique de développer plus d’entrepreneurs, de créer plus d’entreprises prospères, plus d’emplois et une indépendance financière durable. G3737 est un centre d’innovation entrepreneuriale inclusif et diversifié qui offre des services et un soutien uniques aux fondateurs issus des minorités visibles.

M. Saintellemy a fondé ou cofondé plusieurs startups réussies avec de nombreuses sorties et a publié plusieurs brevets et articles. En plus de ses investissements providentiels et de son rôle de mentor auprès des entrepreneurs, il siège à divers comités et conseils d’administration, dont ceux de l’APMA, de l’Association québécoise des technologies, du Musée national des beaux-arts du Québec, de Sharethrough, et est un membre fondateur du Conseil de l’innovation du Québec.

Un orateur public expérimenté avec plus de 800 conférences et séances plénières données à travers le monde sur la technologie, l’innovation, l’entrepreneuriat, le leadership, et plus récemment sur sa série de croissance du leadership nouvellement développée le « Competitive Fitness™ » et « Horizontal Growth™ ».

Louis Edgar Jean Francois

Membre de l’Ordre des Comptables Professionnels Agréés du Québec, il est l’architecte et stratège derrière la réalisation et la mise en place de l’écosystème d’accompagnement du Groupe 3737. Son mandat est clair: pérenniser l’organisme.

Il est en train de le réaliser: mise en place de la structure; établissement/confirmation de partenariats stratégiques; réalisation de collaborations réciproques; obtention de financements; et création/consolidation de sources de revenus autogénérés, etc.

Ancien de Deloitte, Bombardier et RDS, il a fondé en 2009 une firme de comptabilité et services juridiques qui a connu, suite à son arrivée au 3737, une grande croissance en compagnie d’autres entreprises. Il veut aider d’autres à faire de même et favoriser la création d’emploi à grande échelle. « Bébé 3737 », il a été un témoin et acteur direct dans son évolution depuis le début. G3737 a accompagné plus de 1200 entrepreneurs, aidé à la création de plus de 700 emplois, contribué au développement plus de 100 entreprises dans son infrastructure et a participé à la génération collective de plus de 180 millions de dollars par les entreprises accompagnées.

Dans l’optique de développer des organisations/entreprises, il a sécurisé des investissements fédéraux pour venir en appui aux communautés noires de la province de Québec avec un fonds qui s’élève aujourd’hui à 175 millions de dollars. Il a initié et participé de façon active à la confirmation par le gouvernement fédéral de sources de financement directe et significative d’aujourd’hui 272 millions de dollars pour les entrepreneurs issus des communautés noires du Canada, communautés fortement touchées par la COVID-19. Il est le co-fondateur d’une coalition d’organisation qui gère une portion de ce montant, F.A.C.E. coalition, et en est le président du conseil d’administration.

Urbain Kengni

Urbain Kengni est un responsable du personnel chez Workday et siège au conseil d’administration de deux entreprises canadiennes.

Il a plus de quinze ans d’expérience dans le conseil en gestion, le conseil en transactions, la gestion de projets et l’ingénierie logicielle, au sein de sociétés telles que KPMG, Bombardier et LG Electronics. Il a accompagné et formé des professionnels d’organisations publiques et privées en matière de structuration de projets, de partenariat PPP et de financement des affaires.

Ces dernières années, Urbain a mis à profit sa passion pour l’investissement et le conseil pour aider des startups canadiennes telles que Ubenwa, Actionis Inc et Sheno Services à lever des fonds ou à développer leurs opérations.

Dans le monde de l’entrepreneuriat, Urbain poursuit trois objectifs : mettre en relation des entrepreneurs de tous horizons avec les ressources financières et non financières existantes, contribuer à la croissance de la communauté des investisseurs noirs et s’amuser.

Responsable du prix

Phil G. Joseph

Après avoir été intrigué pendant des années par la technologie qu’il utilisait pour l’entraînement et la réadaptation des athlètes, Phil a décidé de passer du maintien des athlètes sur le terrain au maintien des entrepreneurs technologiques en activité. En 2020, il s’est associé à Real Ventures pour créer Rep Matters, une série d’entretiens qui présente des entrepreneurs et des investisseurs noirs, et il a rejoint Real Ventures en tant qu’associé en 2021. Dans ce rôle, il soutient toutes les activités d’investissement de la société et cherche toujours à rencontrer des fondateurs exceptionnels. En dehors du travail, Phil passe son temps à entraîner et à conseiller les jeunes, à jouer au basket-ball ou à se lancer dans une nouvelle aventure en plein air.